Bienvenue sur le site des CEMEA AUVERGNE
Vous êtes ici : Accueil » Formation Professionelle » Formation des Assistants Maternels » Découvrir Loczy : de l’incrédulité à l’émotion

Découvrir Loczy : de l’incrédulité à l’émotion

Si j’avais su tout ça avant !

D 15 septembre 2008     H 23:08     A Laetitia     C 0 messages


La pédagogie qui fait de Loczy cet endroit hors du commun, fait partie des "fondamentaux" des CEMEA en matière de petite enfance. Nous avons une histoire avec cet endroit et avec les personnes qui y ont travaillé et réfléchi.

La formation des assistantes maternelles est une occasion pour les CEMEA, de parler de Loczy. Par ce biais, nous pouvons proposer à ces futures professionnelles de la petite enfance de poser un regard différent sur les jeunes enfants et de cette façon, de modifier profondément leurs attitudes auprès d’eux...

Cela ne se fait pas sans difficulté ! La première surprise arrive lorsqu’on aborde la motricité libre et l’activité autonome. Cela est difficile à croire pour la plupart des personnes au premier abord. En effet, il est courant chez nous d’asseoir très tôt les enfants en les calant dans des coussins, de les mettre sur le ventre pour qu’ils se musclent, dans des transats pour qu’ils ne s’ennuient pas, de les faire marcher en les tenant par les mains, de les "occuper" à tout prix sans s’apercevoir de la richesse de leurs activités. La pression de l’entourage peut inciter aussi à précipiter les acquisitions sans tenir compte du rythme des enfants. Sans parler de la fierté que l’on a d’avoir un enfant "précoce"... Prendre conscience qu’il ne faut pas mettre un enfant dans une position qu’il n’a pas encore acquise par lui-même est une première étape. Ensuite, les stagiaires se rendent compte des capacités infinies des jeunes enfants sur le plan moteur, pour peu que les adultes aient confiance en leurs possibilités, et qu’ils accordent une très grande valeur à leur activité libre. L’observation d’images filmées à Loczy nous est d’un grand secours dans ce difficile exercice. Elles appuient notre message pas toujours bien perçu au début, parfois mal compris et souvent culpabilisant. Cela renvoie aux stagiaires ce qu’elles ont pratiqué avec leurs propres enfants, et soulève des questions, des inquiétudes, voire des bloquages. Lorsque l’importance de la motricité libre et de l’activité autonome est comprise, des portes s’ouvrent dans leurs esprit, des évidences surgissent, une réflexion commence, des conceptions évoluent... C’est toujours un moment touchant que de voir s’opérer cette transformation.

Et là, nous pouvons entendre "si j’avais su tout ça avant !".

La deuxième chose qui les surprend, ce sont les soins et la façon dont les nurses de Loczy s’occupent des enfants dans ces moments particuliers. Nous utilisons des extraits du film de Bernard Martino : "Une maison pour grandir" afin d’observer des temps de soins.

L’absence de bisous de la part des nurses posent souvent question. Mais devant la douceur des gestes, l’intensité de la relation, la justesse des mots et l’immense respect envers l’enfant, quelque chose se passe, elles sont profondément touchées par les images.
Elles se rendent compte de l’importance de la verbalisation qui permet au bébé d’être "sécurisé en son for intérieur" et du rapport qui existe entre qualité des soins et activité autonome.

Cela remet en question aussi des pratiques personnelles, elles voient différemment ce moment de change. Elles comprennent la nécessaire distance qui fait la différence entre rôle parental et rôle professionnel.
Que de bouleversements en dix jours de formation !

Ce temps de formation est chargé d’émotions, tant l’humanité et le respect, si particulier à Loczy, s’invitent, là, sous nos yeux, sous leurs yeux, au travers de ces temps de soins.

"Je ne les regarderais plus jamais pareil après ça", une petite phrase qui circule, comme ça, l’air de rien, dans la bouche de ces femmes qui s’apprêtent à accueillir de jeunes enfants chez elles...

De l’incrédulité à l’émotion, un autre regard sur l’enfant est posé.

Portfolio

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message