Bienvenue sur le site des CEMEA AUVERGNE
Vous êtes ici : Accueil » LES FORMATIONS A L’ANIMATION VOLONTAIRE » Les CEMEA et le Centre d’accueil de Saint Front

Les CEMEA et le Centre d’accueil de Saint Front

D 28 septembre 2008     H 09:12     A Valerie CIBERT     C 0 messages


agrandir

Les CEMEA sont co-gestionnaires du Centre d’accueil de Saint Front avec la Ligue de l’enseignement de la Haute Loire et la municipalité de Saint Front. L’article qui suit, paru dans le bulletin municipal, relate l’actualité et les projets du Centre en direction des publics accueillis : enfants et ados en Centre de vacances, classes de découvertes, stages de formation BAFA etc

Des nouvelles du centre d’accueil de Saint Front :

Par rapport aux infrastructures du centre ?
Les années précédentes ont été consacrées à la mise en œuvre d’un lourd projet de rénovation et d’agrandissement des équipements du centre. Rappel : Projet de plus d’un million d’euros financé à près de 80%, intégrant une tranche de rénovation du bâtiment central et une tranche de création d’une nouvelle unité de vie de 48 lits avec une amélioration du confort hôtelier et une importante prise en compte des questions environnementales dans les choix architecturaux et énergétiques.
L’ensemble des travaux a été inauguré en septembre 2006. Nous avons le recul d’une année entière d’utilisation de nos nouveaux équipements, cependant cette année 2007 d’exploitation est incomplète car la diffusion et le remplissage ne se font que progressivement. Nous avons pour objectif un remplissage à environ 15 000 journées. En 2007, nous en avons réalisé 13 680.
Malgré, un taux de remplissage pas tout à fait dans les prévisions futures ont peut déjà évaluer une année de fonctionnement et d’accueil de publics variés.
Les retours clients sont très positifs ; la qualité hôtelière de la nouvelle unité est reconnue, l’intégration paysagère de l’ensemble est appréciée, la coursive améliore sensiblement les circulations, les travaux en cuisine correspondent aux attentes des services vétérinaires et des personnels, les bureaux et les locaux de rangement ont amélioré les conditions de travail des personnels pédagogiques.
Le bilan énergétique est plus que favorable : le rendement de notre production eau chaude solaire est supérieur au prévision de l’étude initiale (soit > à 60%), la production de chauffage du bâtiment annexe par géothermie est suffisante, nous n’avons jamais mis en route les quelques convecteurs prévus pour faire l’appoint en cas d’insuffisance de la pompe à chaleur mais nous n’avons pas eu d’hiver rigoureux. Globalement, on va faire le bilan suivant, pour une augmentation de surface habitable de plus de 40 %, on augmente seulement notre compte de charge énergique de 10 à 15%.
Nous travaillons à poursuivre de manière plus approfondie cette analyse énergétique et pour ceci, nous avons repris contact avec un partenaire de l’étude initiale sur le solaire (l’association Energies Renouvelables 43) pour une étude autour de la mise en place d’un dispositif de comptage des énergies consommées en temps réel ou sur une période donnée. L’objectif étant aussi de mesurer la part des différentes sources d’énergies (électricité réseau, géothermie, solaire, gaz). Bien entendue, ce dispositif sera accessible aux publics et servira de support à nos animations.
Au terme de deux années complètes de fonctionnement, on essaiera de faire un bilan énergétique encore plus précis. Pour être complet, il nous faudrait évaluer l’impact du comportement éco citoyen ou pas, des publics accueillis.
La grande période des travaux avait mis à mal le parc et les abords du centre. Il nous reste encore à œuvrer dans ce sens.
A noter, la réalisation en 2008 d’un nouveau bâtiment en bois ayant pour objet d’offrir à notre agent d’entretien un atelier plus spacieux, de stocker sans trop de difficultés du mobilier, du matériel pédagogique et de camping et d’offrir au public une salle/atelier permettant de pratiquer des activités manuelles dans de bonnes conditions.

Les changements dans l’équipe du centre ?
Après avoir investit dans la pierre, l’association souhaitait développer un projet ambitieux sur l’humain. Ainsi, notre organigramme a été repensé pour assurer la quantité (produire 15000 journées), pour conserver la qualité et toujours se positionner dans un dynamique de développement.
Les grandes lignes de ce projet concernent l’équipe permanente et concerne les points suivants :
revalorisation des personnels permanents au nom de la reconnaissance du travail accompli et de la prise en compte de nouveaux objectifs,
création d’une équipe de direction avec un directeur général et deux responsables de secteurs ; secteur Accueil Collectif de Mineurs et secteur Accueil/Activités/Restauration,
création d’une mission de communication par l’emploi d’un service volontaire ayant pour objet d’assurer la communication des actions de l’association,
ouverture d’un poste permanent d’animateur environnement. D’ici la fin juillet la personne sera recrutée et démarrera le 1er septembre.

Bilan étape des actions environnementales :
– Lutte contre les gaspillages et recyclage des déchets : après un gros travail conduit en 2006/2007, des améliorations vont être apportées cet automne sur la signalétique qui traverse mal les années et sur la collecte des matériaux récupérés. L’absence de collecte sélectif sur la commune, nous contraint à un gros effort de stockage et à de fréquentes visites à la déchèterie. La signalétique pour lutter contre les gaspillages est pertinente mais nos animations « éco citoyenne » doivent encore être étoffées. Le calcul en temps réel des consommations eau/électricité n’est pas encore opérant.
- Classe énergies renouvelables : nous avons une grande satisfaction sur cette action. On peut dire que notre remplissage a été boosté par cette nouvelle thématique. De plus, elle est en parfaite cohérence avec nos équipements, nos compétences et centres d’intérêt, notre environnement et nos partenaires. Seul ombre, les éoliennes ne sont toujours pas implantées sur St-Front mais on en trouve sur les communes avoisinantes. Un musée interactif « L’école du Vent » a ouvert ses portes au printemps 2007 et contribue à la satisfaction des enseignants. Nous faisons évoluer le programme d’année en année et nous sommes arrivée à un contenu de séjour pertinent et attractif. Notre partenariat avec l’association ERE43 s’est prolongé et nous collaborons étroitement pour la réalisation de maquettes pédagogiques sur l’éolien, l’hydroélectrique, le solaire et prochainement sur la géothermie.

Nouvelles actions entamées ou futures :
Alimentation : Nous sommes très attachés à la qualité de l’alimentation qui passe par peu, voir pas de plats préparés à l’extérieur, pas d’emballage individuel, des fournisseurs locaux, un effort dans la présentation et la prise en compte de régimes particuliers, une découverte de recettes du terroir, … Nous souhaitons poursuivre notre réflexion sur l’alimentation par le développement d’un concept de séjour « Goût et saveurs du terroir ».
Produits d’entretien : Mathieu, responsable de secteur en charge de l’alimentation et des services, expérimente l’utilisation de produits verts. A suivre …

Actualités :
Communication : Notre site Internet n’avait pas évolué depuis de nombreuses années. Notre venons de boucler une nouvelle version, elle sera en ligne dans les prochaines semaines (www.cap-st-front.net). Une page « Eco citoyenneté/Énergies renouvelables » est en construction.
« Des vacances Nature » : Jusqu’à aujourd’hui, nos thématiques de séjours étaient centrées sur la ferme pédagogique ou l’équitation. Nous expérimentons cet été un nouveau concept sur lequel nous avons plein d’espoir. Nous espérons que cette offre autour de l’environnement trouvera son public.

Une expérimentation très satisfaisante :
En collaboration avec la DDJS, des organismes agricoles et les CEMEA Auvergne, nous avons élaboré une formation BAFA « Accueil à la ferme ». Cette formation a pour objet de donner une première qualification à des agricultrices ayant pour projet d’accueillir des enfants à la ferme. Les premières diplômées souhaitent prolonger leur parcours de formation sur des qualifications professionnelles et de nouveaux candidats sont en cours de cursus. L’éducation à l’environnement et le développement durable, ont été au coeur des échanges ou des pratiques.

Didier Chaptal

Dans la même rubrique

2 mars 2011 – Accueil des enfants à la ferme

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message